» Children in Paradise : avec leur premier album, ils ont créé quelque chose de nouveau, beau et inoubliable  » Progulator Magazine (Etats-Unis)

 » La voix de Dam Kat est la pièce maîtresse. Sa voix est une palette céleste d’émotion et de sentiment, et vous pouvez presque entendre ses larmes « 

 

damkat children in paradise

C’est un vrai plaisir pour nous de lire cette nouvelle chronique, parue aux Etats Unis (Baltimore, Ohio), dans le Webzine  » Progulator Mag « . On se dit que notre musique voyage au delà des frontières et qu’elle est appréciée pour ces ambiances d »infini et d’eternité que la musique elle meme nous  procure. Un grand merci à Jason, de Progulator Mag.

La Chronique :

Esyllt, le 1er album de Children in Paradise a été publié en 2012, donc ce n’est pas trop vieux (…) Ce groupe français a tout à fait un style de rock progressif, infusant avec l’atmosphère, style cinématographique, et la saveur celtique. Si il ya une chose que je suis à fond pour, ce sont les éléments celtiques dans la musique. Et Children in Paradise en livre sur tous les fronts ici. « Esyllt » est un travail merveilleux, plein de mélodies magnifiques, des ambiances incroyables, des paysages sonores éthérés, et un lien affectif que l’on retrouve rarement.

Je souris quand je lis la liste de leurs influences. Dead Can Dance, Pink Floyd , Howard Shore, Led Zeppelin : je souris parce que j’aime presque tous ces groupes qu’ ils mentionnent! Tout d’abord, je peux entendre Pink Floyd et Dead Can Dance, mais aussi le puissant Jethro Tull … avec « Esyllt », Children in Paradise est tout aussi déprimé. Ces ambiance folkloriques sont sombres mais cela n’est pas noir dans le sens « rampant ». Il est noirci, car il y’a des larmes et une profondeur de sujet. »

 » Le groupe transporte tout cela au large avec une panoplie d’instruments. Tout d’abord, la voix de Dam Kat qui est la pièce maîtresse. Sa voix est une palette céleste d’émotion et de sentiment, et vous pouvez presque entendre ses larmes. Elle rend cet album ce qu’il est, et je crois qu’elle est devenue l’une de mes chanteuses préférées. Tout aussi important, cependant, c’est les guitares de Gwalchmei. C’est là que l’influence de Gilmour est évidente lorsqu’ il joue, la flambée des solos est complexe avec facilité. Ces guitares ne font qu’ajouter à l’émotion présente, et sont facilement une de mes parties préférées de l’album. Patrick à la batterie, Stéphane à la basse, Loic sur les Uilleann Pipes & Low Whistles , et Jean Marc au clavier ajoutant leur propre touche à la musique mystérieuse, de l’ambiance ajoutée par les flutes : une beauté pure. Le groupe se sent  » en osmose « , personne n’est en compétition pour le « Showtime ». Il s’agit d’une vague d’émotion et l’art est leur objectif.

Les atmosphères éthérées tourbillonnent autour de vous

Mais qu’en est-il de l’album lui-même? « Esyllt » est une variété de légendes et de mythes, du Roi Arthur, de Tristan et Isolde. J’aime ce genre de chose, et je suis excité d’entendre comment le groupe allait présenter les histoires. Le groupe se surpasse dans l’élaboration de la musique qui semble juste pour s’adapter. Tout de suite, ils nous offrent le triste « Little Butterfly », le sacré  » King Arthur’s death « , et mon titre préféré, le suprêmement émotionnel et triste  » My Son « . Le chagrin et la douleur, le deuil de leurs proches : une musique sublime, des guitares mariées à des flutes émotives. Chaque piste sur « Esyllt » est un régal, de la haine de  » The Battle «  à l’ espoir de  » I’m alive « . Et, comme les atmosphères éthérées tourbillonnent autour de vous, vous ne pouvez pas m’empêcher de sentir la nature spirituelle et l’inspiration de la musique dans son ensemble. C’est vraiment une expérience envoûtante du début à la fin.

 

GwalchmeiCe groupe a quelque chose de vraiment spécial et véritablement unique, l’une des voix étonnantes à la perfection musicale.

Children in Paradise travaillent actuellement sur leur deuxième album, et, pour ma part, je ne peux pas attendre. Je ne peux pas attendre de découvrir les sons et nouvelles ambiances puissantes. Ce groupe a quelque chose de vraiment spécial et véritablement unique, l’une des voix étonnantes à la perfection musicale. Et, oui, Children in Paradise, certainement influencé par beaucoup de mes groupes préférés, ne sont certainement pas « en cage » par leurs influences. Eux, leur premier album, ont créé quelque chose de nouveau, beau et inoubliable. Ceci, mes amis, est un album à posséder et à partager avec ceux que vous aimez. Je sais que je le ferai.

Source : Traduit de l’anglais. Chronique parue sur Progulator Magazine le 14 Avril 2014.

Info / CIP :  l’auteur de l’article ne le précise pas, mais il faut tout de meme rappeler la merveilleuse participation de Pat O May sur deux titres de notre album « Esyllt  » King Arthur’s Death  »  et  » Look around you « 

 

Liens

Rejoignez Children in Paradise  sur Facebook :
https://www.facebook.com/pages/Children-in-Paradise/128677017168142

Rejoignez Children in Paradise sur Twitter :
https://twitter.com/childinparadise

Commander l’album  » Esyllt  » dans le SHOP / Téléchargement sur les plateformes digitales :
http://www.childreninparadise.com/#/shop/4235898

Télécharger des titres sur I-Tunes :
https://itunes.apple.com/fr/album/esyllt/id493311760

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s